• Caroline Melikian

Les 4 effets pervers de la télé-réalité

Je vous mets au défi d’allumer votre poste de télévision et de ne pas y trouver des programmes abrutissants ! Difficile n’est-ce pas ? Personne n’y échappe, à moins de ne jamais regarder la télévision et/ou de déserter les réseaux sociaux… Mais avouons-le, la France consomme beaucoup de télé-réalité : Secret Story, Les Anges, Koh Lanta, Les Marseillais, Les Princes de l’Amour ou bien encore Friends Trip… Il y en a pour tous les goûts. Nous pouvons y observer à longueur de journée des jeunes gens se disputer dans un vocabulaire assez restreint tout en se trémoussant dans un jacuzzi en pleine semaine.

Vous, pendant ce temps-là, êtes assis(e) sur votre canapé, et laissez votre matière grise “se reposer”. Car, oui, “ça fait du bien de ne pas réfléchir”. Seulement, entre simple bruit de fond et addiction, il y a un monde. Si vous décidez de basculer du côté obscur de la force médiatique, vous risquez fortement d’y laisser votre intelligence ET surtout votre élégance…

Exceptée l’addiction maladive que génèrent ces émissions, quelles autres conséquences néfastes ont-elles ?

  1. Première conséquence et résultat du lavage de cerveau le plus efficace de notre planète : les Français parlent mal. Dans la rue, à la télévision, sur internet… Les termes familiers se démocratisent et on ne s’étonne plus d’entendre des abominations toutes les 2 minutes.

  2. L’éducation souffre. Si tant est qu’elle existe encore. Nous nous plaignons des “kékés”, mais c’est toute une génération qui est aujourd’hui drôlement atteinte. Parler fort, ne plus s’excuser, se moquer ouvertement des autres… La liste est longue ! Le millénial du côté obscur n’éprouve aucun besoin de respecter son prochain. Mais gare à vous si par malheur vous lui manquez de respect… “La liberté des uns, s’arrête là où celle des autres commence”. Cette phrase que me répétait sans cesse ma mère prend tout son sens aujourd’hui. La “génération télé-réalité” s’accroche à une fausse réalité, sans se soucier des conséquences, et des autres.

  3. Le Buzz déclasse l’information = génération scandale. La seule rubrique qui les intéresse : faits-divers. Il suffit là encore de regarder les réseaux sociaux. Nul besoin d’en dire plus.

  4. Le cerveau est de moins en moins stimulé. La preuve : flemme de finir cet article.

BYE.

Plaisanteries mises à part, les milléniaux ne sont heureusement pas tous focalisés sur la télé-réalité, et la plupart d’entre eux tire le maximum d’avantages des outils qui nous sont offerts par les nouvelles technologies.

#télé #téléréalité #TV

7 vues
 

Aix-en-Provence

  • LinkedIn

©2020 par Caroline Melikian.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now